AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Apocryphe de Skelos
Nous vous informons que tous contenus, fan-fiction ou production artistiques posté sur notre forum est la stricte propriété intellectuelle de son créateur/rédacteur.
Aussi toute reproduction, partage ou utilisation de ces contenus sans autorisation directe de son créateur est proscrite !
Dans le cas où l'autorisation vous a été donnée, pensez à créditer l'auteur et à sourcer, merci d'avance.

Sur ce, bon jeu !



 


Les peuples de l'Age Hyborien

 :: Rp :: L'age Hyborien (lore) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 20 Sep - 18:45
I) Hyboriens



Les Hyboriens descendent tous des adorateurs barbares du dieu Bori qui balayèrent le nord 3 millénaires plus tôt, détruisant l'ancien empire d'Achéron en écrasant tout sur leur passage.
Les contrées que l'on appelle Hyboriennes sont la Némédie, l'Ophir, l'Aquilonie, l'Hyperborée, l'Argos, la Corinthie, le Royaume frontière, les îles Barachanes, la Brythunie, les Marches Bossoniennes, le Koth et la Khoraja.
Il est à noter que bien que le Khauran ne soit pas une nation Hyborienne, sa caste dirigeante en revanche l'est.
En règle général les Hyboriens eux-mêmes ne se présentent pas comme tel, mais se réfèrent à leur nation d'origine. Ainsi un Aquilonien et un Némédien sont bien tout deux de l'ethnie Hyborienne, mais il vous expliqueront sûrement que leur deux nations n'ont rien à voir !
Les barbares qui vénéraient Bori quelques millénaires plus tôt sont désormais hautement civilisés depuis bien longtemps. Ce peuple d'une grande sophistication est à la tête de puissantes nations et n'a plus grand chose à voir avec les Hyboriens de jadis.
Culture
Pour l'essentiel, la culture des royaumes Hyboriens se rapproche grandement de celle des pays Européens durant l'époque médiévale (Attention on parle ici du "Haut moyen âge"), bien que certains aspects, notamment en Némédie, soient plus comparable avec la Rome Antique.
Toutes ces nations obéissent au système féodal, ce qui se traduit dans l'univers de Conan par une certaine décadence ; la noblesse se consacrant sont temps à la chasse et à l'oisiveté, sans se soucier du bien-être de ses sujets.
Au fur et à mesure du développement des nations, l'uniformité des Hyboriens s'est dissipée, au point que chaque royaume présente ses spécificités :

Aquilonie
Cette nation est avec sa rivale, la Némédie, le plus moderne, riche et puissant des royaumes Hyboriens, ce dont son peuple tire une grande fierté. C'est de la France médiévale qu'il se rapproche le plus. Les habitants du sud du pays se sont métissés avec les bruns Zingariens, à tel point que les cheveux noirs et les yeux sombres dominent dans le Poitain la province méridionale. L'Aquilonie est une terre fertile ou les exploitations agricoles prospèrent.
Religion :
Mitra fait à l'époque actuelle office de religion d'état, ayant remplacé le vieux culte de Bori tombé dans la désuétude. Des sectes clandestines du dieu oriental Asura sont présentes ainsi que des cultes de Set, mais les Aquiloniens les répriment implacablement considérant ces deux divinités comme démoniaques. Il est probable qu'il y existe des vénérateurs d'Ibis, mais ils brillent par leur discrétion.

Brythunie
Nous savons peu de chose sur cette nation, exceptée que ses femmes sont très recherchée par les marchands d'esclaves. La culture y est manifestement pastorale. Les unions entre Brytuniens et Zamoriens à la peau sombre y sont fréquentes
Religion :
Mitra est le culte dominant, mais il resterait de vieux cultes de Bori et des sectes d'adorateurs des divinités Zamoriennes.

Corinthie
Les nombreuses cités-états de Corinthie évoquent assurément celles de l'Italie et les rivalités entre états et intrigues correspondantes. Cette nation apparaît comme l'une des plus avancée culturellement, son clergé et son aristocratie étant très développés.
Religion :
Mitra est la divinité principale cependant le panthéon Shémite, notamment le dieu Anu, est ouvertement vénéré.

Khauran
Les aventuriers Kothiens ont creusé le Khauran directement dans les terres du Shem et sa culture reflète cette position. Farouchement indépendants, tout en préservant les traditions et liens Kothiens, ce précieux royaume craint d'être assimilé par le Koth. Ses parcelles cultivées et ses vergers donnent trois fois l'an.
Religion :
Les pratiques religieuses du Khauran sont très proches du Koth, la divinité majoritaire y est donc Ishtar.

Koth
Le Koth, gigantesque prairie au Nord du Shem, est l'un des royaumes Hyborien les plus anciens. C'est une nation reconnue pour le travail du métal, qui lui est facilité par les ressources naturelles de la région volcanique nommée la Krosha.
La culture Kothienne a souffert de la fréquentation des Shemites et des Stygiens. Le mode de vie très simple des Hyboriens s'est ainsi trouvé altéré par les habitudes plus sensuelles, fastueuses et cependant despotiques de l'Orient. Le Koth pratique l'esclavage de manière bien plus prononcée que les autres nations Hyboriennes. La capitale n'est autre que Korshemish également appelée la reine du Sud.
Religion :
Le Koth a abandonné le culte de Mitra depuis longtemps, les Kothiens firent tomber la divinité universelle des Hyboriens dans l'oubli et expulsèrent ses adorateurs jusqu'au dernier quelques 900 ans avant l'époque de Conan.
Les dieux Shemites tels qu'Ishtar sont honorés autant par crainte que par respect, ce qui ne fait que refléter les affinités historiques du royaume avec le Shem. Le culte d'Ishtar a cependant subit quelques altérations en passant au Koth. Les offrandes animales par exemple ont remplacé les sacrifices humains.

Némédie
On peut sans soucis avancer que la Némédie est le royaume Hyborien le plus prestigieux après l'Aquilonie, sa voisine et rivale, qu'elle surpassait même autrefois. Si la plèbe vit dans une relative pauvreté, les citoyens plus opulents ont le loisir de collectionner les objets d'art dans des musées. Construite sur les vestiges de l'antique Valusie, cette nation qui faisait jadis parti de l'empire ensorcelé d'Achéron, cache de nombreuses ruines susceptibles de renfermer des horreurs innommables.
Religion :
Mitra est ici encore le culte principal, cependant d'autres cultes comme celui d'Ibis, sont également actifs. La Némédie est une nation plus tolérante au niveau religieux que peut l'être l'Aquilonie. Il y existe même un groupe de philosophes Athées qui se nomment les Septiques et qui estiment que les dieux n'existes pas, de même que toute forme de vie après la mort.

Ophir
L'Ophir apparaît comme une cale effilée entre la frontière Aquilonienne et le vaste royaume méridional du Koth. Il est fort probable qu'il faisait autrefois partie du Koth et luttait pour l'indépendance à l'époque d'Achéron. Les prairies d'Ophir produisent d'excellentes armées de chevaliers et guerriers en armure dorée, ce qui démontre une grande richesse minérale. Son sol est comparable à celui du Koth.
Autrefois dominé par l'Achéron, ce royaume semble avoir hérité des pires aspects de la malhonnêteté Zamorienne et de la duperie Shemite. Il lui arrive de s'allier avec le Koth, mais aussi avec l'Aquilonie.
Religion :
L'Ophir honore d'abord les dieux Shemites comme Ishtar, mais aussi Mitra.

Argosséens ou Barachans

Au départ les Argosséens faisaient partie des peuples Hyboriens mais ils se sont largement mélangés avec les autres peuples, notamment les Zingariens et dans une moindre mesure les Shemites. La plupart sont petits et trapus. Ils font d'excellents marins, négociants ou pirates. Ces derniers ont colonisé l'archipel des Barachanes pour en faire le plus grand repaire de flibustiers de toutes les mers.
Culture :
L'Argos est un pays ou s'opposent deux cultures. Tous les ports maritimes sont cosmopolites, Messantia, la capitale étant le plus ouvert de tous. Les provinces intérieures sont quant à elles occupées par des fermiers, des artisans et des ouvriers qui se montrent cordiaux mais se méfient des étrangers.
L'Argos est une nation marchande régie par des commerçants aussi durs en affaires que la soie de leurs vêtements est douce. D'ailleurs ils ne font pas tous preuve d'un respect absolu de la loi, la contrebande et la piraterie (corsaires) étant plus que tolérées. On dit que la justice y est trop clémente, mais pour l'exemple, certains étrangers ont connu un traitement qui peut facilement infirmer cette perception.
L'Argos est considéré comme un royaume fier, sans la moindre générosité. L'Argos et la Zingara s'opposent depuis des lustres pour la domination des mers. Les pirates (et corsaires) Zingaréens s'en prennent aux côtes de l'Argos et inversement les Argosséens et Barachans assaillent la Zingara.
L'Argos s'est à plusieurs reprises allié au Shem.
Religion :
A l'instar de la majorité des royaumes Hyboriens, Mitra est le culte dominant, cependant de nombreuses sectes dédiées aux divinités Shemites ont pignon sur rue et sont tolérées par les autorités.

Bossoniens
Les francs tenanciers des Marches Bossoniennes sont connus à travers le monde entier pour leur précision à l'arc et leur résistance, aussi vaillante qu'efficace. Ils sont de taille moyenne et leur peau n'est ni claire, ni vraiment foncée. Leur cheveux sont bruns et leurs yeux gris.
Les Bossoniens descendent d'un peuple aborigène, qui ne put faire face à une tribu d'Hyboriens durant la grande migration Hyborienne. La plupart montrent un sens aigu de la justice, même s'il reste assez rudimentaire.
Le code d'honneur des peuples civilisés est une valeur sûre chez les soldat Bossoniens.
Ce peuple est généralement l'allié fidèle de l'Aquilonie, mais il offre également ses services comme mercenaire à travers le monde.
Culture :
L'agriculture assure l'essentiel de la subsistance des Bossoniens, qui vivent dans de petits villages fortifiés et appartiennent au royaume Aquilonien. C'est un peuple de guerriers robustes, opiniâtres et experts en matière de défense. Des siècles de guerre contre les barbares du Nord et de l'Ouest leurs ont permis de développer des stratégies défensives qui les ont rendus inexpugnables en cas d'attaque frontale.
Les Marches Bossoniennes forment un véritable rempart entre l'Aquilonie et la Terre sauvage Picte à l'Ouest, la Cimmérie au Nord et le Royaume Frontalier à l'Est, pour s'incurver en forme de croissant vers la Zingara au Sud-Ouest.
Religion :
Comme autrefois en Aquilonie, les Bossoniens vénéraient Bori, mais il se sont plus récemment convertis à Mitra.


Gunderans
Les Gunderans, à la chevelure toujours fauve et aux yeux invariablement gris, sont des descendants presque directs des tribus Hyboriennes originelles. Ils sont de ce fait moins cosmopolites que la plupart des autres nations Hyboriennes, mais font également d'excellents guerriers. Le sang Hyborien est resté pur, ce qui apparaît dans la couleur des yeux et des cheveux des Gunderans.
Bien que d'un point de vue purement technique, le Gunderland soit une province de l'Aquilonie, ce fut un royaume indépendant si longtemps que les Gunderans ne se considèrent pas vraiment comme Aquiloniens et ne le feront probablement jamais. Ils se joignent en revanche de leur plein gré aux campagnes militaires Aquiloniennes et sont perçus comme la meilleure infanterie lourde du monde connu.
Culture :
Le Gunderland s'étend à l'Est des Marches Bossoniennes à la Frontière sauvage de l'Aquilonie, face à la Cimmérie. Il est fort probable que ses habitants vivent essentiellement de l'agriculture au sein de communautés fortifiées à l'instar des Bossoniens. Il n'y a que dans cette province que l'esclavage n'a pas cours.
Religion :
Quelques communautés Gunderans révèrent encore l'antique dieu Bori des Hyboriens, mais la majorité s'est convertie à Mitra comme le reste de l'Aquilonie.

Hyperboréens
De nombreux Hyperboréens ont gardé les cheveux bruns-roux et les yeux gris de leur tribu originelle, mais l'influence du sang du Nordheim est forte depuis des centaines d'années, plus précisément depuis que l'Hyperborée fut envahie par des conquérants de la lignée des Aesirs. Depuis cette époque, certains se sont mariés avec des femmes Hyrkaniennes, Aesirs, ou Zamoriennes, quand ils ne les ont pas prises de force ; si bien que les Hyperboréens affichent désormais une grande variété de couleurs de peau, de cheveux et d'yeux.
Ce sont généralement des individus maigres à l'ossature lourde, violent et peu volubiles.
L'Hyperborée reste probablement la nation la moins civilisée des royaumes Hyboriens, sachant que les proches barbares d'Asgard et de Cimmérie y lancent de fréquents assauts, ce qui oblige les Hyperboréens à conserver une certaine sauvagerie.
Culture :
Le mode de vie Hyperboréen est régi par la superstition, ce qui pousse des nations comme l'Aquilonie à percevoir comme arriérée cette ethnie quelque peu têtue et sauvage.
La majorité des Hyperboréens mènent une existence de serfs au sein de villages de pierre fortifiés. Leur maigre subsistance provient de leur sol peu fertile et de l'élevage de bétail, majoritairement des rennes.
Religion :
La plupart des Hyperboréens vénèrent encore Bori, le dieu-héros des anciens temps, mais l'influence Aesir a probablement importé le culte d'Ymir ; tandis que l'expansion du culte de Mitra au sein des peuples Hyboriens a certainement atteint dans une moindre mesure ces contrées éloignées.

Tauraniens
Le Tauran, région d'Aquilonie, est constituée de terres agricoles et de contrées sauvages et ne comporte aucune communauté importante. Ses habitants sont considérés comme arriérés par les citadins plus sophistiqués et cosmopolites. En revanche se sont d'excellent forestiers et sont réputés comme les meilleurs pisteurs de toute l'Aquilonie.
Culture :
Les Tauraniens ont la même culture que les autres Aquiloniens, exception faite qu'ils sont ruraux et que leur vision du monde est plus simple. Bien qu'ils n'aient pas accès aux grands pôles d'éducation de cités comme Tarantia, leur savoir faire en matière d'Agriculture et de chasse les rend indispensables au pays quoi qu'en disent les citoyens plus sophistiqués.
Religion :
Comme pour le reste de l'Aquilonie Mitra est sans conteste le culte dominant ; cependant au fond des campagnes on peut encore trouver des familles qui continuent de pratiquer le culte de Bori discrètement, ou encore des sectes qui ont décidé de se mettre au vert.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Sep - 0:02
II) Cimmériens



Les Cimmériens descendent des Atlantes de l'antiquité, dont-ils ont gardé la chevelure sombre et les yeux bleus ou gris. Leur peau est à la limite de ce que l'ont peut considérer comme claire et se hâle facilement dès qu'ils s'écartent de leurs sinistres montagnes.
Ils sont grands, d'une puissante carrure et très violents, au point d'être perçus comme l'un des peuples les plus barbares du monde par les Hyboriens.
Dans la société Cimmériennes les femmes se battent aux côtés des hommes, quel que soit l'importance du conflit. En outre la franchise de ce peuple frise parfois le brusquerie.
Culture :
La culture Cimmérienne est dominée par la lutte pour la survie et la barbarie. Ce sont des hommes des collines maussades et violents, qui subsistent tant bien que mal dans des contrées mornes ignorées par le soleil.
Les Cimmériens méprisent la faiblesse et mollesse des nations civilisées.
C'est un peuple belliqueux et rancunier.
Religion :
Crom "Seigneur du tertre" est la divinité principale des sinistres Cimmériens. On compte également Lir le dieu du savoir, Mananan dieu de la poésie et du voyage, Morrigan déesse de la guerre, Badb déesse du feu et de la fureur, Macha et Nemain aussi nommées les "Fielleuses".
Les Cimmériens ne vénèrent pas vraiment ces divinités, persuadés que leur dieux méprisent les faibles qui demandent de l'aide. La création de la race Cimmérienne est pour eux un don bien suffisant.
D'ailleurs les Cimmériens se montrent très sceptiques vis à vis des cultes plus démonstratifs.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Sep - 11:56
III) Stygiens



Les Stygiens de la classe dirigeante sont très civilisés, grands et larges d'épaules. Leurs cheveux sont noirs, leur peau sombre et leurs traits droits et harmonieux. Les membres de cette caste sont des guerriers héréditaires, mais les villes et déserts Stygiens sont aussi connus pour engendrer de puissants sorciers.
Si la plupart ont la peau foncée, certains parmi les familles nobles les plus anciennes présentent une paleur proche de l'ivoire.
Les Stygiens ordinaires sont opprimés. Issus de nombreux peuples distincts, la plupart descendent d'esclaves. Ces individus ont majoritairement de sang Kushite ; Shemite ; Sud insulaire ; voir Hyborien selon leur origine.
Culture :
La société Stygienne est fondamentalement théocratique. Les hérétiques comme les criminels sont châtiés par le biais de tortures abjectes, telles que l'écorchement à vif.
Selon la légende, avant même que les Lémures n'arrivent en Stygie, celle-ci était occupée par une race de rois géants. Les Lémures se croisèrent avec eux et devinrent les Stygiens après avoir récupéré une grande partie de la sorcellerie ancestrale de ces géants.
Un prêtre Stygien raconte que certaines momies gisent dans leur tombe depuis "dix mille ans", mais il pourrait s'agir d'exagérations pour surévaluer l'ancienneté de la Stygie. A moins qu'il ne fasse référence aux tombeaux des rois géants.
Religion :
Set le serpent vénérable, reste de loin la déité la plus honorée par les Stygiens. Néanmoins d'autres dieux sont vénérés, dont peut-être Hanuman. Luxor abrite un foyer d'adeptes de Derketo, et il semblerait qu'Ibis l'ennemi de Set, fut autrefois révéré en Stygie ou en Achéron, avant que le culte n'en soit banni.
Les Stygiens croient en la résurrection du corps et pensent que l'âme ou "Kâ" peut quitter le corps et partir pour l'au-delà au moment de la mort.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Sep - 13:16
IV) Himéliens [Tribus]



Entre la Vendhya et l'Hyrkanie, bien au-delà des limites géographiques connues du commun des occidentaux, se dresse un vaste et rude massif montagneux, occupé par un certain nombre de petites tribus. Ces communautés sont constituées d'hommes des collines de grande taille aussi forts que violents.
Ils méprisent les codes de bienséance de la civilisation, mais beaucoup adhèrent à un certain code d'honneur barbare.
Parmi ces tribus on compte entre autres : les Afghuls ; les Irakzaïs ; les Galzaïs ; les Dagozaïs ; les Zhaïbaris et les Khurakzaïs.
Culture :
La culture Himélienne présente des ressemblances avec le mode de vie tribal que l'on peut trouver en Afghanistan et dans le Nord de l'Inde. La survie et la barbarie régissent l'existence de ces hommes et femmes.
Les Vendhyens semblent se référer aux terres qui font face à leur royaume sous le nom de Ghulistan. On peut probablement en conclure qu'il exista une tribu ancestrale dont les membres se seraient appelés Ghulis, et qui seraient leurs ancêtres.
Certaines tribus Himéliennes sont composés d'aborigènes intelligents mais chétifs dont les terres furent conquises par les Hyrkaniens durant leur migration occidentale. Le style de vie de ces hommes est davantage à rapprocher de ce que l'ont peut trouver au Tibet.
Religion :
Ces peuples vénèrent des déités et démons totémiques tels qu'Hanuman le dieu singe (pour apaiser les singes carnivores de leur habitat). Certains honorent également le dieu Asura.

Wazulis

Généralement la première tribu que rencontrera celui qui s'égare de nuit au Nord de Vendhya ne sera autre que celle des Wazulis, car leur mode de vie est foncièrement nocturne, ce qui pousse ces pillards à commettre leurs méfaits après le couché du soleil.
A l'instar des autres tribus Himéliennes, il s'agit d'un peuple hardi, doté d'un grand sens de l'honneur, de la loyauté, et de l'hospitalité.
Culture :
La culture et la foi des Wazulis sont comparables à celles des autres tribus Himéliennes.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Sep - 16:26
V) Hyrkaniens / Turaniens



Les Hyrkaniens sont sombres de peau et souvent grands et élancés, mais certains sont plus ramassés et ont les yeux bridés, fruit du métissage avec un peuple aborigène intelligent mais chétif, lesquels furent vaincus dans les montagnes à l'Est de la mer de Vilayet lors de leur exode occidental.
Les Hyrkaniens descendent des anciens Lémures qui furent autrefois réduits en esclavage par les ancêtres des Stygiens.
La tribu dominante est celle des Turaniens, qui ont modelé leur propre royaume avec la ferme intention de balayer de nombreuses nations occidentale.
Tous les Hyrkaniens font preuve d'un talent certain pour le tir à l'arc et l'équitation.
Culture :
Par nature les Hyrkaniens sont des cavaliers nomades dont la culture rappelle celle des Huns et des Mongols. Mais la plus importante des tribu à opté pour une sédentarisation en fondant le royaume de Turan, lequel se rapproche plus de la civilisation Perse.
Sur certains points on peut considérer les Turaniens supérieurs à l'occident, notamment en matière d'organisation, de politique et de bureaucratie. Mais d'autre part, ils paraissent barbares comparés à la sophistication de certains royaumes Hyboriens. Ces derniers d'ailleurs considèrent les Turaniens comme des sauvage à l'instar de leurs compatriotes nomades.
Cette croyance est aussi rependue qu'erronée.
Ce peuple engendre des maîtres cruels, il n'est pas étonnant que des bandes de hors la loi nommés Cosaques évoluent en marge de la société.
Le royaume Turanien s'étend pendant le règne du roi Yildiz et de son fils Yezdigerd, il atteindra la Zamora et le Shem oriental durant l'époque de Conan.
Religion :
Les Turaniens connaissent deux divinités. Il s'agit de Tarim que l'ont pourrait considérer comme le patron de ce peuple, et Erlik "seigneur du trône noir" dieu de la mort.
Il existe aussi des cultes dédiés à Ishtar.
A Zamboula les cultes d'Hanuman et de Yog  sont très présents et particulièrement influents.
Le surnom du royaume de Turan est "l'Empire du loup blanc", il provient des cultes totémiques dédiés au loups, héritage de l'époque ou la tribu était nomade.
Parmi les tribus Hyrkaniennes nomades on retrouve les divinités citées ci-dessus, ainsi que des cultes totémiques, parfois certaines ont adopté le panthéon Khitan, mais c'est assez rare.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Sep - 12:31
VI) Khitans



Les Khitans ont les yeux bridés, la peau jaune et les cheveux noirs, et leur apparence à quelque chose d'insondable, voir de surnaturel pour les plus superstitieux des peuples occidentaux.
Beaucoup d'Hyboriens voient les Khitans comme des sorciers, cela s'explique pour deux raisons, la première est qu'au Khitaï il existe des sciences et des arts spirituels qui passent au yeux des occidentaux pour de la sorcellerie. La seconde est que parmi les Khitans célèbres en occident, les plus connus étaient effectivement de véritables sorciers d'orient.
Rajoutez à cela que les échanges entre les royaumes Hyboriens et le lointain Khitaï sont presque inexistants (exception faite de rares marchands aventureux), et voila comment un peuple gagne une réputation surnaturelle.
En réalité, les gens du commun de ce peuple sont pour la plupart des fermiers, et dans les villes ont peut rencontrer toutes les classes sociales (marchands, nobles, soldats etc...).
Culture :
Le Khitaï se trouve à l'extrême orient, bien que cette nation n'est quasiment pas de contacts avec les Hyboriens, ce n'est pas le cas des autres royaumes plus orientaux comme le Turan ou la Stygie.
Les caravanes Khitanes font commerce du jade, du brocart et de la soie avec les Turaniens et le commerce du lotus avec les Stygiens. Ces convois et quelques Khitans exilés sont les seuls contact de ce peuple avec l'occident.
Leur culture se rapproche de la Chine médiévale, avec un influent dieu-empereur qui règne depuis Paikang la capitale, une immense cité dont les minaret se dressent au dessus des jungles de bambous ornés de plantes grimpantes.
Les Khitans apparaissent généralement mystérieux et secrets aux yeux des Hyboriens. Ils sont également perçus comme un peuple de mages, certains avançant que les sorciers orientaux surpassent ceux de l'Ouest.
Religion :
Certains Khitans vénèrent Yag-Kosha le dieu éléphant, mais il existe également un panthéon entier d'animaux de la jungle déifiés. Yun est également honoré par des moines au crâne rasé, demeurant au cœur des jungles perdues du Khitaï. Ils mènent des rituels mystérieux ou ils font résonner des carillons en or.
Il semblerai en outre, que le culte arachnéen de Zamora trouve son origine au Khitaï, mais aucune preuve n'a été apporté à cette théorie.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Sep - 20:36
VII) Kushite et tribus des royaumes noirs septentrionaux



Les Kushites constituent un peuple de taille légèrement inférieure à la moyenne, à la peau brune et aux cheveux frisés et noirs. Ils se nomment eux-mêmes les Gallahs, et ils forment les classes inférieures et la majorité de la population du Kush. Plusieurs autres pays partagent les caractéristiques raciales et culturelles des Kushites, notamment les Keshaniens, les Puntiens, et les Zembabwéens.
Aux yeux des peuples des nations Hyboriennes, dont la connaissances des terres au-delà de la civilisation est relativement pauvre, tous les hommes à la peau noire sont à priori des "Kushites" et toute contrée au Sud de la Stygie appartient au Kush.
Culture :
Les royaumes noirs septentrionaux que sont le Kush, le Keshan, le Punt et le Zembawei se rapproche des états nord-africains comme le Mali, l'Ethiopie, et d'autres...
On trouve également des subdivisions au sein des tribus. Les Darfarites sont ainsi culturellement perçus comme une nation méridionale tandis que les tribus Ghanata et Tibu, issues du désert que l'on trouve au Sud du Darfar et du Kush, sont assurément d'une culture plus Nordique.

Aphakis
Ce sont les anciens dirigeants de Tombalku, ils descendent d'une tribu de l'oasis d'Aphaka situé dans le désert de Kharanum au Sud-Est du Shem. Cette ethnie migra vers le Sud-Ouest et se croisa avec les peuples noirs méridionaux. L'influence des Aphakis à Tombalku est sur la pente descendante.

Keshan
Le Keshan qui s'étend dans l'arrière pays oriental du Kush, ou les vastes pâturages rencontrent les forêts ondoyantes du Sud, est gouverné par une race mêlée. Cette aristocratie à la peau sombre se revendique comme héritière d'un groupe ancestral de Shemites et dirige un peuple noir. On dit de cette noblesse qu'elle avait fondée Alkmenon qui abrite désormais le trésor légendaire qu'est la "dent de Gwahlur".
Keshia est la capitale actuelle de ce pays.
Pour les Hyboriens le Keshan est une contrée de légende.
Les Keshaniens sont les ennemis héréditaires des Puntiens.

Kush
Le Kush occidental est une terre de savane dans laquelle les tribus noire font paître leur bétail. Au Sud et à l'Est s'étendent des jungles torrides jonchées des ruines de civilisations oubliées. Au-delà de toute cette végétation se trouve le désert du Nord.
Les Gallahs sont les occupants originels du Kush, qui est dirigé par les Chagas, une tribu un peu plus civilisée, descendante de colons Stygiens.
La capitale du royaume est Shumballa, également appellée "El Shebbeh". Près du centre ville s'est développé un bidonville d'ouvriers et d'artisans que l'on nomme le Punt (se sont des exilés de cet endroit qui créeront le pays nommé Punt, voir ci-dessous).
Le Kush a aussi donné naissance à une race de chevaux à la fois fins et robustes, que l'on nomme simplement chevaux Kushites.
En plus des tribus citées précédemment le royaume accueille :  les Mandingo sur la côte, les Baghimiris, les Dangolas, et les Bornus dans les pâturages, et enfin les Tibus dans le désert. On de de cette dernière que son sang s'est mêlé avec celui des Stygiens.

Punt
Certains Gallahs du Kush ont migré vers la contrée aujourd'hui appelée Punt et s'y sont établis avant de donner comme nom à leur terre, celui du bidonville de Shumballa. Le Sud du pays est recouvert d'une épaisse jungle.
Cette terre attire de nombreux aventuriers avides car elle regorge d'or à tel point que "des paniers d'osier suffisent aux Puntiens pour filtrer l'or des rivières".

Zembabwei
On sait peu de choses de cette contrée au Sud du Punt. Il s'agit d'un "empire hybride", ce qui laisse penser qu'il entretient des liens étroits avec une autre culture, qui pourrait être l'Iranistan. On y trouve des négociants dont un certains nombre d'esclavagistes, et des forteresse.
Plus d'un roi y sévit et les armées de lanciers noirs y pullulent. Il semblerait que le pays soit lié au Shem et à l'Iranistan, formant la chaîne du marché au esclaves qui alimente le Turan via Zamboula.

La piste Lovecraft :
Il faut savoir qu'au Zembabwei le culte le plus important n'est autre que celui de Dagon le dieu poisson, dans le Mythe de Cthulhu, Dagon est le père de la race des Profonds, des hommes poissons vivant dans les profondeurs et ayant commencé à "s'hybrider" avec les humains.
Peut-être est-ce là ce que signifie le terme "empire hybride" qu'a cité Howard dans sa description énigmatique du Zembabwei.


Chagas
Les membres de la classe dirigeante du Kush, connus sous le nom de Chagas sont une ethnie à part dont l'ascendance est partiellement Stygienne, si bien qu'ils sont plus grands que les Gallahs.
Les deux ethnie cohabitent au Kush dans une tension constante, susceptible de se changer en conflit ouvert à tout instant. En effet les Gallahs se méfient des Chagas qui les dominent..
Culture :
La culture Chaga est unique. Elle se rapproche sans doute plus de celle des Stygiens, que de celle des Gallahs. En effet les Chagas sont isolationnistes, et semblent avoir une véritable passion pour la chasse qu'ils poussent même jusqu'a l'obsession. Si leur contexte politique est aussi complexe que celui de la Stygie, ils n'ont pas un culte omniprésent qui influence la monarchie. Cependant on notera que de nombreux rois Chaga ont eut un conseillé sorcier issu de leur ethnie, et ces derniers ont toujours fait montre d'un certain pouvoir politique.
Religion :
La majorité des Chagas sont des adorateurs de Set, cependant leur culte à beaucoup évolué par rapport à celui des Stygiens, et s'est teinté des superstitions et de la sorcellerie du Kush.

Ghanatas
Le cruel désert que l'ont trouve au Sud du Kush a engendré un peuple nomade et vigoureux : les Ghanatas.
Ce sont des proches cousins des peuples des royaumes noirs septentrionaux, bien qu'ils vivent dans le désert du Sud. Comme les Kushites, ils ne savent ni lire ni écrire, mais ils s'en démarquent néanmoins par bien des aspects.
Culture :
Les Ghanatas se réunissent en tribus ou en communautés plus réduites, encore moins structurées que celles des Kushites. A l'inverse de nombreuses tribus  issues d'environnements hostiles, les Ghanatas ne se montrent pas vraiment accueillant avec les étrangers et auront plus tendance à brutaliser les voyageurs venus d'autres contrées.
Religion :
Jhil l'impitoyable est le dieu patron des Ghanatas.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Jan - 18:24
VIII) Nordheimir



Les Norheimir rassemblent deux ethnies très proches : les Asirs aux cheveux blonds et les Vanirs a la chevelure rousse. Tous deux sont grands, ont les yeux bleus, le teint pâle, et une carrure imposante.
Paradoxalement les Nordheimir sont accueillants envers les étrangers, mais s'en prennent régulièrement aux autres contrées, et ils peuvent être cruels lors de ces raids.
Le fait que l'ont voit rarement des femmes lors des pillages, pourrait faire croire qu'elles ne sont pas formées aux armes. En réalité elles ont la responsabilité de la gestion et de la défense du foyer (qui dans une grande partie des cas appartient à l'épouse et non au mari).
De nombreuses femmes Nordheimir sont devenues célèbres en repoussant une horde de pillards à grand coups d'épée large ou de hache de bataille.

Culture :

Descendants de la nation de Thulé antérieure au Cataclysme, et probablement héritiers des Atlantes, les Nordheimir présentent une culture Nordique.
(On est très proche de la culture des proto-vikings, un mélange entre les tribus lapones et les scandinaves médiévaux.)
Les tribus sont dirigés par des chefs guerriers, dont les plus puissants sont appelés Rois. Ces derniers se font souvent construire des manoirs fortifiés autours desquels les villages tribaux sont construits.
(On remarquera sur la carte du monde Hyborien que l'Asgard et le Vanaheim sont dépourvus de villes, néanmoins il existe un certain nombre de bourgs sédentaires, dont les plus anciens peuvent avoir atteint une taille raisonnable, mais non comparable avec des cités telles que Tarantia ou Shadizar).
Ces fermiers chasseurs sont enclins aux querelles, aussi bien avec leurs voisins, qu'entre-eux.
Les Aesirs entretiennent des relations amicales avec les Hyperboréens.
Les Vanirs au contraire exècrent les Aesirs, les Cimmériens et les Hyperboréens (il semble que les grands rouquins soient xénophobes, et isolationnistes, mais ce qui s'applique au peuple de manière générale, peu varier grandement si on s'intéresse aux individus.)

Religion :

Les Nordheimirs vénèrent Ymir, le géant du gel, sans conteste le dieu patron de ces deux peuples, mais aussi Atali sa fille :
"Qui séduit les hommes depuis les champs de la douleur et les attire jusqu'au friches ou ses frères les géants du givre les abattent, avant de déposer leurs coeurs rouges et fumants sur la table d'Ymir."
On peut cependant penser qu'Ymir et sa famille, bien que suscitant une certaine dévotion, sont surtout vénérés par crainte.
Ils croient aussi en un culte des ancêtres et des Héros, leurs âmes méritantes sont dans le Valhalla, ou les Nordheimirs morts avec bravoure se retrouvent pour se battre et festoyer pour l'éternité.
(Ce mythe pourrais se placer comme la source de la religion viking dont les divinités sont les Ases et les Vanes, remarquez que le mythe du Valhalla chez les Nordheimir est séparé de la religion d'Ymir.)
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Jan - 21:21
IX) les Pictes



Hommes et femmes de petite taille, aux larges épaules et au teint basané, les Pictes se servent de tambours pour communiquer sur de longues distances (technique que l'on retrouve aussi chez les Kushites et les tribus du Sud).
Ils se peignent le visage et se tatouent le corps, indiquant leur statut, leur tribu, et dans certains cas leur ferveur religieuse.
Ce peuple primitif (il y a peu c'était encore des chasseurs cueilleurs) est en cours de sédentarisation, cependant beaucoup de clans sont semi-nomades.
Les Pictes font parti des barbares les plus acharnés de ce monde. Ils sont extrêmement superstitieux et pratiquent des rites sauvages à base de sacrifices humains et de tortures tribales, et ce aussi bien sur des étrangers que sur des membres de clans ennemis.
Heureusement pour les royaumes Hyboriens, les diverses communautés Pictes ne collaborent que rarement, mais les Bossoniens des terres limitrophes redoutent le jour ou quelque chaman ou chef de guerre influent parviendra a les unir tous.

Culture :

Les Pictes sont restés à l'âge de pierre, leur culture comptant parmi les plus primitives de l'Age Hyborien. Ils sont rassemblés au sein de tribus dans les forêt de l'Hyborie occidentale, ou le gibier abonde, mais on trouve aussi des tribus insulaires sur l'archipel des Barachan.
Ils sont craints tant comme guerriers que comme chamans, pour leur sauvagerie extrême. Ils sont aussi renommés pour leurs talents de chasseurs et de pisteurs.
Ils pratiquent l'immolation humaine a fin d'exécution rituelle, ainsi que d'autre formes de mises a mort barbares, ce qui a eu pour effet d'inspirer une véritable horreur chez les peuples civilisés.
Les querelles sanguinaires qu'ils entretiennent avec les Cimmériens remontent à l'époque du grand Cataclysme, mais personne ne se souvient de la raison primordiale de ce conflit, du point de vue des belligérants, ils sont ennemis depuis toujours c'est tout. (Outre l'aspect mystique et ancestral de ce conflit, les Pictes et les Cimmériens sont en conflit territorial au niveau de la frontière occidentale de la Cimmérie qui borde les territoires Pictes)
L'Aquilonie et plus particulièrement les Marches Bossoniennes sont constamment en guérilla contre les tribus sauvages.
Seuls les Zingariens sont parvenus a établir des contacts pacifiques avec les Pictes, des unions ont eu lieu et des enfants sang-mêlés sont nés. Les deux peuples semble se reconnaitre une ascendance commune, peut-être remontant à avant le Cataclysme.
(Notez qu'avec ce peuple Howard traite de la sauvagerie au sens primal du terme, cependant il aborde aussi des notions subtiles, comme la mémoire génétique, l'auteur explique que les Pictes ont perdu toute la culture de la civilisation qu'ils furent avant le Cataclysme, et pourtant leurs mythes et légendes ont conservé la trace de l'Histoire du monde).

Religion :

Parmi les divinités que vénèrent les Pictes, ont Gullah le dieu gorille "Le Monstre velu qui habite la lune", et Jhebbal Sag le dieu bestial, mais aussi des divinité anciennes issus d'avant le Cataclysme, ainsi que des esprits tels que les enfants de Jhil, et les "4 frères de la nuits, qui sommeillent par delà les Montagnes des Morts".
On raconte que les Pictes ont peur des serpents, ce qui pourraient être un atavisme lié au souvenir de peuple reptilien de Valusie. Les serpents apparaissent néanmoins dans leur rites bestiaux.
Les Pictes sont convaincus que les âmes des défunts hantent les Montagnes des Morts, dans les hauteurs de la Sombre Terre.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Jan - 16:36
X) Shemites



Les archers Shemites comptent parmi les meilleurs au monde, on dit de ces maître de l'arc à barbe bleue, en chemise de mailles et casque cylindrique, qu'ils naissent leur arme meurtrière à la main.
Ils font de bons cavaliers, mais peuvent aussi combattre comme fantassins si besoin est.
La plupart des Shemites s'organisent en tribus qui parcourent les déserts inexplorés de la moitié orientale du Shem. Toutefois l'Hyborien lambda à plus de chance de croiser un Shemite sédentaire issu de l'une des nombreuses communautés champêtres que l'ont trouve à l'ouest de cette région. Ces derniers appartiennent à la subethnie des Shemites pastoraux.

Culture
Peuple du désert, les Shemites sont essentiellement nomades, chaque tribu sillonnant une région vraiment vaste. La plus itinirante de ces tribus sont certainement les Zuagirs, que l'ont peut trouver de Zamboula jusqu'a Zamora, et le long de la frontière orientale des royaumes Hyboriens.
Les querelles intertribales sont courantes, même si tous les clans semblent partager une haine viscérale pour leur cousins plus civilisés les Shemites pastoraux.
(Avec ce peuple Howard aborde le sujet de la fracture sociale entre nomades et sédentaires, apparemment chez les Shemites, cela ne pouvait pas se passer plus mal.)
Le Shem n'est pas vu d'un bon œil par les nations Hyboriennes, ce qui est peut-être du aux longues années durant lesquelles il fut une annexe de la Stygie. Il est pourtant peu probable que les Stygiens aient jamais multiplié les incursions dans les déserts orientaux qu'occupent les tribus des Shemites nomades.
(Culturellement les Shemites nomades sont beaucoup plus proches des bédouins d'Arabie que de ce que l'ont s'imagine des sémites de l'antiquité).

Religion
Ishtar, Anu, et Bel apparaissent comme les divinités principales des Shemites, cependant il n'est pas impossible que certains dieux des panthéons des pastoraux soit aussi vénérés par les habitants du désert.
Un croyance commune parmi toutes les subethnies est que l'âme des individus maléfiques se retrouve après leur trépas enfermée dans le corps d'un singe, juste châtiment pour leur crimes abjectes.
(On imagine que les singes ne sont pas des animaux appréciés dans la culture Shemite.)

Shemites pastoraux



Les plus célèbres aventuriers des villes champêtres de l'ouest sont des soldats mercenaires, et non des nomades du désert. Ils sont craints dans le monde entiers pour leur maîtrise de l'arc et leur férocité au combat.
Cependant les cités du Shem sont réputés pour leurs artisans et leurs marchands.
En général les Shemite pastoraux ne s'appellent pas eux mêmes ainsi, ils se considèrent comme appartenant à une tribu liée à une ville ou une région. Parmi ces tribus on compte les Anakims et les Akkharim. Une franche hostilité oppose les Shemites pastoraux à leurs cousins nomades, qu'ils perçoivent comme des barbares sauvages et pillards.

Culture
Les pâturages du Shem ont engendré l'apparition de plusieurs cités états indépendantes, aux liens commerciaux confirmés. Les Shémite pastoraux sont généralement de taille moyenne, même si certains, ayant du sang Stygien sont d'une carrure plus imposante et puissante. Leur nez est aquilin, leur yeux sont noirs, et leur chevelure est noire tirant sur le bleu. Ils font d'excellent commerçants et guerriers.
(Avec les Shemites pastoraux cette fois ci nous somme plus proche de la culture juive de l'antiquité, avant le monothéisme bien entendu, on notera aussi un style un peu Babylonien / Summerien dans les influences.)

Religion
Le Shem occidental rend hommage à de nombreux dieux, chaque cité état ayant sa propre divinité tutélaire. Bel le dieu des voleurs est le patron de la ville de Shunir, tandis qu'Ashtoreth , Adonis, et Derketo veillent sur d'autres communautés.
Néanmoins chaque cité entretient un temple dédié à la "Terre-mère", qui peut prendre la forme d'Ishtar, Derketo, ou Ashtoreth, cette dernière étant la déclinaison la plus Shemite.
D'autres sanctuaires adorent Anu, le dieu du ciel symbolisé par un taureau ailé.
Ces déités sont vénérés sous forme d'idoles en cuivre (parfois ornée de gemmes).
De nombreux dieux Shemites furent adoptée par d'autres nation tels que Dagon et Derketo, mais seule Ishtar trouve des adorateurs parmi les Hyboriens.
Des sectes de Set pourraient avoir perdurées de l'époque de la domination Stygienne sur le Shem.

Pelishtim



L'antique région appelée Pelishtia, qui s'étend sur le Shem occidental, accueil la subethnie des Pelishtim, connue pour ses sorciers. On peut les croiser dans de nombreuses contrées en quête de savoir et leur mercenaires servent du Zingara au Turan.
On murmure que les sorciers Pelishtim détiendraient les secrets de l'éternelle jeunesse. En tout cas les mages de ces terres comptent parmi les plus accomplis en dehors de la Stygie et du Khitaï.

Culture
L'ethnie des Pelishtim semble engendrer plus d'aventuriers et de voyageurs que les autres Shemites. La Pelishtia est également imprégnée de sorcellerie et de traditions antiques tirés de rites occultes.
Pour le reste leur culture se rapproche grandement du reste su Shem occidental.

Religion
Pteor est la divinité tutélaire de la Pelishtia, même si Adonis, Ashtoreth, Derketo, et Ishtar jouissent parfois d'adoration dépassant celle de Pteor et que Bel est adoré par les voleurs.
La vie après la mort est un concept acquis pour les Pelishtim, qui considèrent qu'une volonté suffisamment forte peut permettre aux défunts de se manifester sous forme de fantômes pour accomplir quelque tâche inachevée.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 19:12
XI) Sud-insulaires ou Tribus des Royaumes noirs méridionaux



Les Sud insulaires sont très noirs de peau, de grande taille et présentent une musculature élancée. Leur guerriers portent des plumes blanches dans la chevelure, mais se parent rarement d'armure.
Les corsaires noirs des îles méridionales font partie des corsaires les plus craints au monde, semant la terreur le long de la côte noire jusqu'en Stygie et même plus loin.
De nombreux royaumes noirs, en particulier parmi les région méridionales et le Darfar, accueillent également des peuplades à la culture proche de ceux de Sud-insulaires.

Culture
Les noirs méridionaux se rapprochent beaucoup des grandes tribus africaines telles que les Zoulous et les Bantous. La nudité est souvent la règle, mais certains portent des anneaux d'ivoire ou de métal précieux dans le nez, les oreilles, ou les lèvres.
Les Royaumes noirs d'Amazone et des Atléens sont probablement des royaumes méridionaux, Parmi les autres tribus on compte les Subas de la côte noire, les Bakalahs que l'ont trouve juste au sud du Kush, ainsi que les Bamulas et les Jihijis, tous deux voisins des Bakalahs.
Le Darfar, bien qu'il soit localisé au nord, est culturellement proche de ces tribus méridionales, au sud de la Zarkheba.
Un lancier armé d'un bouclier en cuir de bœuf correspond dans les royaumes noir au rang de "soldat". Les traditionnelles démonstrations rituelles d'agressivité permette d'intimider les adversaires, évitant ainsi la bataille. En effet la plupart des tribus sont trop réduite pour survivre si elle essuyaient de grosse pertes.
Mais lorsqu'un véritable conflit éclate, il est systématiquement impitoyable et sanglant.

Religion
De puissant dieux et diable locaux, tels qu'Ollam-Onga et Thog sont vénérés par les peuples de ces Royaumes noirs. La présence de créatures issues des Ténèbres Extérieures dans de nombreuses cités oubliées et des sites comme la Vallée des Femmes Perdues peut nous amener à penser que ces entités sont couramment honorées comme des dieux. Les Subas rendent hommage à Ajujo le sombre.

Darfarites



Comme précisé ci-dessus, le Darfar est un royaume septentrional du continent noir, et pourtant ces habitants sont plus proche physiquement et culturellement des Sud-insulaires et des tribus méridionales.
Les Darfarites affectionnent les armes contondantes, ce qui les différencient de leur cousins Sud-insulaires dont la préférence va sans hésité vers le perforant.
Les Dafarites arborent une chevelure très crépue.
(Il est fort probable qu'Howard se soit inspiré du Darfour moderne, une province du Soudan, pour ce qui est de la géographie du Darfar (plateaux désertiques etc...))

Culture
Ils taillent leurs dents en pointe, tant par soucis d'esthétique que pour favoriser leur régime exclusivement carnivore. Pour la plupart il s'agit de bandits et de meurtriers à la sauvagerie sans nom, l'ensemble de leur société étant mue par leur foi obsessionnelle maléfique.

Religion
La plupart des Darfarites font partie d'un secte canibale particulièrement odieuse. Se sont des vénérateur de Yog le seigneur des demeures vides, qu'ils associent aussi au désert.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Jan - 12:25
XI) Vendhyens



Les Vendhyens présentent probablement la société la plus avancée en dehors de l'occident et de la Khitaï, la politique et la religion y étant particulièrement sophistiquées. Ils ont généralement une peau allant du brun au brun clair et leurs cheveux sont raides et noirs, tandis que leurs visages s'ornent de grands yeux sombres.
Les aventuriers issus de ce peuple sont presque toujours de la caste Kshatriya, antique aristocratie guerrière de Vendhya.

Culture



Les dirigeants du royaume doré au sud des montagnes Himeliennes se considèrent ni plus ni moins que comme des êtres divins et sont régis par un système de castes. La culture de la Vendhya rappelle celle de l'Inde mythique, telle qu'elle est décrite dans les Védas.

Religion
Les Vendhyen rendent hommage à la religion mystique d'Asura et croient en un paradis et un enfer et au jugement des âmes. La pratique de l'astrologie est très développée ce qui dénote d'un croyance en la destinée.
Des ermites ascétiques vivent dans des grottes aux frontières du pays, et y méditent sur les mystères du monde.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 13:39
XII) Zamoriens



La plupart des Zamoriens ont les cheveux noirs et la peau plutôt sombre. Ils descendent des Zhemris, race mystérieuse dont on dit qu'elle fut l'une des première peuplade humaine. Les Zamoriens sont eux-mêmes perçus comme une race très ancienne et maléfique.
Les Zamoriens sont les meilleurs voleurs du monde et sont connus pour tenir leurs engagements auprès de leur employeur quand il s'agit de larcin ou de cambriolage. Il ne s'agit pas là d'un code d'honneur, mais simplement une mesure pour assurer le renouvellement des contrats.



Culture
La Zamora est un concentré de peuples humains, se trouvant au carrefour de tout le commerce terrestre.
Si l'on en croit Yag-kosha dans "la tour de l'Eléphant", les Zamoriens sont les survivants d'une civilisation qui précéda le Grand Cataclysme (probablement Zarfhaanas) et furent l'une des première culture à se développer après cette ère. Cette civilisation de trois millénaires a depuis longtemps sombré dans la décadence et les Zamoriens sont désormais perçus comme des criminels. Des villes tels que "Arunjun la cité des voleurs" et Shadizar la perverse" ne font rien pour redorer cette image.
En théorie Zamora est un état despotique, mais dans les faits, on sait que des prêtres influents et d'autres courtisans tiennent le roi à leur botte.

Religion
La Zamora vénère un vaste panthéon de divinités variées, dont les relations complexes paraissent insondables aux étrangers. Ce panthéon est surtout connu pour le culte de l'Araignée, basé dans la ville de Yesud, ou des femmes dansent et gambadent devant une statue d'araignée en pierre noire qu'elles reconnaissent comme leur dieu.
Les Hyboriens ne voient là qu'une abomination, les temples qui lui sont dédiés étant interdit à l'extérieur de la Zamora. En outre Bel, dieu des voleurs est naturellement très populaire, puisqu'il fait partie des rares divinités non Zamoriennes dont le culte est toléré dans le royaume.

avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Jan - 17:52
XIII) Zingariens



La majorité des Zingariens ont les cheveux noirs et la peau sombre. Ils sont issus de croisement entre Pictes et Hyboriens, mais ils descendent du peuple qui occupait la Zingara avant les Pictes, et que l'on suppose apparentée aux Shémites. Très minces, ils présentent un aspect intimidant, confirmé par leur caractère impétueux. Chez les guerriers de la Zingara orientale la mode est aux longues moustaches noires.

Culture
La culture Zingariennes rappelle celle de l'Espagne de la fin du Moyen-âge. La noblesse de la nation est renommée pour son habilité à l'épée et sa courtoisie. Mais la réputation des gens du peuple, souvent représentés par les marins aux yeux des autres royaumes et moins reluisante. (En effet, beaucoup de ces derniers se sont tournés vers la piraterie, et les corsaires du roi se ont une réputation redoutable. Notez que différencier un corsaire d'un pirate Zingarien est quasiment impossible à moins de posséder des renseignement fiables).
Une grande population d'esclaves noirs travaillent dur dans les plantations du sud du pays, sous les fouets de leurs maîtres.

Religion
Il existe d'anciens cultes mysterieux au Zingara, datant probablement de leurs ancêtres, cependant ont ignore presque tout de ces sectes discrètes.
(La piste Lovecraft : Je pense qu'il s'agit de cultes des Grands Anciens et des Dieux Extérieurs issus du Mythe de Cthulhu, cependant Howard n'a pas vécu assez longtemps pour nous en dire plus à ce sujet.)
En revanche il faut savoir que le culte de Mitra est en pleine expention au sein de ce royaume, et les plus jeunes semblent se tourner massivement vers cette nouvelle religion.
D'un autre côté, les Zingariens voulant se rapprocher de leur ascendance Picte, se tournent vers des divinités telles que Jhebal Sag.
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 35
Localisation : France / Lot et Garonne
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocryphe de Skelos :: Rp :: L'age Hyborien (lore)-