AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Apocryphe de Skelos
Nous vous informons que tous contenus, fan-fiction ou production artistiques posté sur notre forum est la stricte propriété intellectuelle de son créateur/rédacteur.
Aussi toute reproduction, partage ou utilisation de ces contenus sans autorisation directe de son créateur est proscrite !
Dans le cas où l'autorisation vous a été donnée, pensez à créditer l'auteur et à sourcer, merci d'avance.

Sur ce, bon jeu !



 


Les écrits d'une première vie [Nesiris]

 :: Rp :: Chroniques des Exilés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 11 Avr - 19:27
⚝ Serpent d'Argent ⚝ClanAlliés & CoEnnemisꕥ La femme que j'étais possédé un clan. Le "Jade Pourpre", détruit, il n'en reste que des ruines maintenant. Aujourd'hui, la femme que je suis s'est installée dans une Oasis ou les flux magiques sont en abondances, elles me plaisent, elles m'aident. Je passe mes journées à purifier l'eau, à concocter mes potions et à lires des parchemins pour en savoir plus sur les terres d'Exils, les terres où mes pieds sont à cet instant planté profondément dans la terre.ΨLes frères d'Exil
Le Choeur du Vide
Argos Bjorner
ꕥ ///


Yielka
Le temps s’allonge et les liens se resserrent, nous savons toutes les deux ce que nous devons faire. Un regard un mot nous lies, nous nous comprenons et nous nous aimons. Nous aimons nous faire des crasses l’une à l’autre et nous aimons que l’autre nous le rende.
Mais quelque chose me dérange, il faut que j’aille lui parler…
Gladius
Ψ
Gladius… Que fais-tu ? Tu es venu à moi en courant dans le désert me demandant mon aide alors que cela fait des jours que je ne t’ai plus vu, je suis venu t’aider. J’ai guidé la troupe de Set au temple pour avoir des réponses, je me suis pris des flèches pour toi…. Et tu es la, en train d’ignorer ceux qui devrait normalement t’aider… Tu m’as blessée.
Thorgaros
Ψ
Chef des Frères d’Exil, je t’aiderais quand tu auras besoin de moi. Tu me fais sourire, tu me fais peur, tu me rends euphorique ! Mais je pense qu’il faut que je t’apprenne deux trois choses pour que tu puisses t’épanouir dans ta sauvagerie…

Morcant
Ψ
Morcant... tu es le seul qui me faisait confiance alors que tout le monde me pensait être une langue de vipère. Aujourd'hui tu es parti... beaucoup trop vite. J'ai peur Morcant. Tu es la seconde personne que j'ai perdu en si peu de temps. Pourquoi... ? Je ferai tout ce peu pour ce que tu t'es battu reste intacte !
Ygväsdr
Toi… Que faisais-tu dans la ville noire… ? Je sais que tu manigances quelque chose, je le sens, je connais tes façons de faire. Tu es un aigle royale, ta technique préférée pour chasser est tout simplement de fondre sur eux et de les percuter pour les faire tomber des falaises. Si ça ne marche pas, tu les traînes jusqu'au bord du précipice. Il ne reste qu'à aller récupérer la carcasse en contrebas. Efficace. Mais que feras-tu s’ils sont toujours vivants ?
Wynn
Je pensais que tu es était un homme intéressant, tu as du sang barbare ? BIEN. Tu es soit disant un sang-mêlé de barbare ? BIEN. Mais tu n’es pas ce que tu essaie de montrer. Je le vois, je le sens. Tu farfouilles… Fais attention à toi, tu t’attires la foudre…
Admin
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Voir le profil de l'utilisateur http://apocryphe-de-skelos.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Avr - 20:06
Chapitre IAu fond du sablier, le temps est momifié.La confection de mon journal, est enfin terminé, il est temps pour moi d'écrire et de retourner le sablier trop longtemps écoulé, dissipé, abandonner sur une simple étagère.

En rangeant mes produits et potions, j'ai retrouvé cet objet qu'un prêtre de Sepermeru m'avait offert en guise de remerciements pour ma venue en ces terres. Ma venue ? Vraiment ? Ou est-ce que c'était une simple menace pour me montrer mon temps, ma vie, mon heure ?

J'ai dû détruire la villa que Naïm m'avait faite. Il y avait encore son odeur et ses affaires, que j'ai dû brûler. Chaque pierre chaque décoration me faisait penser à lui, je n'en pouvais plus. Du coup je suis actuellement en train de rebâtir une nouvelle bâtisse en en bois isolé et en pierre. Le coin est plutôt paradisiaque et abondante de magie, l'eau de cette Oasis est purifiée chaque jour par ma magie, je suis obligé de le faire chaque jour, la corruption de ses terres est beaucoup trop fortes et la rendre inutilisable pour des soins plus... particuliers.

Quand je pense avoir enfin touché le fond pour me relever après la « mort » de mon fils. Voilà que Morcant, finit par nous laisser dans un triste fait... Il semble, que pendant que nous discutions de cette foutue prophétie donner par ce très cher Ygväsdr, qu'il fut assassiné dans son sommeil ? Ou dans sa peur ? Je suis énervée, attristée, j'ai besoin de gribouiller des parchemins chaque jour pour ne pas avoir envie de faire du poison et le donner au premier venu !... Mais qu'est-ce que je raconte... ?

Je ne devrais pas être ainsi, je dois me concentrer sur le bracelet de Morcant, ou le joyau est devenu terne et brisé, ainsi que la dague utilisée pour sa mort... C'est une dague de Set, j'en suis certaine, les gravures, la lame. C'est une arme sacrificielle. Dessus j'ai pu récolter alors l'ichor noir et poisseux, j'espère qu'une fois ma salle d'alchimie finit je pourrais vraiment m'attarder dessus. Il le faut, c'est un poison que je ne connais pas ! Mais je pense vraiment que c'est du sang... une drôle d'impression, espérons que je ne me trompe pas.

Morcant, peut être es-tu en train de lire mes écrits ? J'espère que les spectres qui t'ont emporté te donnent ce que tu as toujours rêvé... Je ne vais pas te demander si Naïm est avec toi, c'est impossible...

Quoi écrire de plus ? Peut-être devrais-je noter aussi cette voix de femme, qui semble étouffée qui me parle dans mes rêves ? Cette femme je sais qui elle est... enfin je crois. Je me dis vraiment que je ferais bien d'écouter ce qu'elle me dit... La terre bouge, le ciel se brise. Quelque chose change c'est ce que je peux comprendre de ses chants. Les esprits sont aussi bien nerveux ce qui m'étouffe et accentue mon malaise... Que devrait-je faire ? Yielka n'est pas en état d'écouter, la mort du Capitaine nous a tous affecté, elle la première, Gladius le deuxième. Seulement je suis très surprise que ce soit Thorgaros qui reprenne le flambeau, je pense qu'il ne se rend pas encore compte de ce qu'il est vraiment et j'espère pouvoir l'aider s'il aura besoin de moi.

« Nous devons nous faire confiance l'un à l'autre » Je me souviens des paroles d'Ygväsdr avant qu'on récupère le corps de Morcant. Cela m'irrite vraiment, ce nordique ose parler de confiance et d'amitié mais, il ne sait même pas le sens de ses propres mots. Il se croit tout puissant, car il a une prophétie à délivrer et parce qu'il est proche de Yielka mais, se rend compte-t-il vraiment que c'est une faiblesse ? Sait-il qu'il se perd chaque jour ? Il cherche toujours quelqu'un d'autre à accuser de son ignorance et aime enfoncer un pieu dans le coeur des autres pour se sentir grand et fort... J'espère pour lui qu'il ne tombera pas haut quand il apprendra la vraie vérité, celle qui se cache derrière ce nuage d'arrogance. Il disait que le corbeau me tuera quand il reprendra sa mémoire. Je suis en train de me déplacer près de lui, il disait que j'étais une débutante qui ne sait rien, j'ai aidé sa femme avec ma soit disant ignorance. Il dit que je ne suis que langue de vipère et que mon âme est remplie de poison... Peut-être. Mais ce n'est pas du poison, ce n'est plus du poison.

Il peut bien dire ce qu'il veut pour se croire au-dessus de moi, il n'est rien. Yielka le sait et elle le protège de sa propre faiblesse. Je prie pour elle, tout ira bien... je crois.

Pour une première fois, je pense que j'ai bien écrit. Je vais devoir marquer chaque chose qui me traverse l'esprit, je pense que c'est un bon moyen de ne pas sombrer dans la folie. Je pense que personne ne s'est aperçu mais j'ai l'impression qu'il y a des moments où je doute de ce que je vois, est bien la réalité où est-ce un rêve ? J'ai du mal à voir la limite... peut être que la mort de Morcant est une illusion elle aussi... ?

En parlant d'illusion, je vais faire des recherches sur les yeux de démons que j'ai pu voir dans l'esprit de la femme qui partageait sa couche... Peut-être devrais-je retourner dans la ville maudite pour avoir des réponses ? Ou bien, dois-je faire vraiment un rituel pour parler au dieu Serpent ?... Gladius l'a bien énervé, je n'ai pas envie d'avoir son gourou par sa faute !

Le seigneur des Serpents va m'aider, il semble être digne de confiance... peut être un peu trop non ? À vérifier...

Pour finir je pense, peut-être, avoir trouvé la cause de l'allergie de Thorgaros, les crustacés. Il en raffole car il sent les fruits de mers mais, son corps, les rejettes par de multiples boutons. Je vais devoir lui préparer un médicament au cas où il voudra en manger d'autre... mais en attendant régime de crustacés !
Admin
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Voir le profil de l'utilisateur http://apocryphe-de-skelos.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Avr - 17:02
Chapitre 2La marqueMe voilà rentrer mon corps bandé de blessures par des flèches venant de la Citée Noire. Je devais guider les enfants de Set pour parler au Grand Venin et avoir des réponses sur les situations étranges, les serpents… le sifflement dans les airs…

L'équipage de Morcant s'est réuni chez moi, me demandant si j'avais du nouveau au sujet du démon qui a possédé la femme du capitaine... Malheureusement non. Puis nous nous sommes mis d'accord qu'il était temps de visiter le grand Temple des Rois Géants. Mais c'était sans compter de l'impolitesse et de l'indélicatesse de Wynn qui semble préparer quelque chose...

Il semble qu'il se soit approché d'un autre Nordique, que je ne connais pas très bien, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de choses que j'ignore en voyant toutes ces nouvelles têtes arrivées. Turops, le seigneur serpent, comme il se fait appeler semble plutôt intriguant, il m'a proposé de venir visiter sa demeure et me nomme la prophétesse de Set. C'est amusant.

Les deux nordiques ont décidé de rire du dieu qui semblait être en colère, est-ce bien de la folie ou de la stupidité, mais la voix qui me guide m'a dit ce que je devais faire... J'ai obéi. Nous sommes partis à six vers la cité noire. Bravant les dragons, les squelettes, les hommes serpents fait d'os et de corruptions.

Une fois arrivée devant le temple, seuls les enfants du poison sont entrés laissant les deux hommes du froid à l'extérieur. Mais ce qui nous attendait fut un choc. Des macchabée de la main noire sur le sol du temple sacré. Du sang étalé, un coffre... pillé ?

La terre bougea sous nos pieds, la voix du grand maître secoua nos oreilles alors nous prévenant qu'il jettera son venin sur les terres si nous échouons... Parlait-il de la dague d'Ibis ? Ou de l'objet volé dans le temple... ? Nous avons trouvé également un camp fait par la main noire, une paillasse déchirée, une note trouvée.

Deux marquages alors sont indiqués, un montrant le temple, le deuxième sur la salle d'archive, là où j'ai trouvé mon livre d'objets magiques. Je n'ai pas dit qu'il y avait une remarque de danger à cette salle. Je les ai menés là-bas. Pour ma propre curiosité, je voulais savoir.
Nous rencontrons sur le chemin Yielka, qui semblait complètement abusé de la corruption des lieux et Ygväsdr qui ne semblait pas mieux... mais que faisaient-ils ici ? Ils avaient pourtant bien dit que l'un et l'autre ne devaient pas y entrer... Ils nous ont accompagnés dans la grande salle de savoir.

Le roi géant qui garde les mémoires de son peuple depuis des lustres y étaient, mais il ne semblait pourtant pas dangereux... Nous avons posé plusieurs questions, sans réponses. Le Hérault essaya à son tour d'avoir des réponses, mais c'était sans compter de la règle que je suis depuis l'enfance, un du pour un dû. Un échange.

Il demanda alors l'oeil de l'enfant déchu qui se trouve dans les égouts des terres. Il se trouvait que je me promenais avec un de ses yeux, étant alchimiste j'aime me promener avec beaucoup de choses par précaution. Le gardien du savoir récupéra l'oeil et me donna un livre sur l'abomination de N'Kai...

J'entends celle qui me guide, me murmurant de faire attention, je ressens mon sang ce congeler... Mais nous devons savoir, car le savoir est une arme aussi puissante que l'acier. Mais elle reste tout aussi dangereuse.

Ah oui, sur la route, nous avons perdues les deux nordiques, j'espère qu'ils ne sont pas morts, sinon ce que j'ai collé sur le dos de l'adorable nordique n'aurait servi à rien ! Je ne compte pas le tuer, juste lui faire comprendre que tenir sa langue pourrait lui sauver la vie... Et cela pourrait aussi me servir à voir ce qu'il sait faire cet Empaleur.

La sortie des ruines noires fut mouvementée. Je me suis fait entourer de squelette qui savait manier l'arc, je m'en suis pris combien.. ? 5 ? Je ne sais même pas comment j'ai réussi à arriver au petit campement ! Gladius était là, il est passé près de ma détresse, ignorant les morts-vivants qui m'entourèrent pour se sauver lui-même ! Une fois devant lui, il m'ignora complètement et s'installa plus loin pour se soigner...

Morcant, qu'est-ce que tu aurais fait en voyant ça ? Es-tu déçu ?... Heureusement que celui qui a pris la relève, est venu me soigner et m'accompagner chez moi. Je lui ai dit qu'il fallait vraiment faire quelque chose avec le Némédien, il parle seul, on dirait qu'il se parle à lui-même à une autre facette de lui. Et après, on ose dire que c'est moi qui suis pris par la folie !.. Comment un seul homme peut autant attirer la folie en un seul corps ?!!

Je termine ce chapitre par une colère, ce n'est pas bon. Je vais devoir aller voir Yielka avec Thorgaros et prévenir les autres du livre pour qu'on l'ouvre ensemble. TOUS ensemble.
Admin
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Voir le profil de l'utilisateur http://apocryphe-de-skelos.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Avr - 17:30
Les liens se formentUne nouvelle page, cela faisait quelques jours que je n'ai pas écris. Tellement de choses à dire, à noter pour ne pas oublier.

La prophétie a fait un grand pas sans que moi ou Yielka ne puisse faire quelque chose... Heureusement que j'ai encore une bonne mémoire, je me souviens qu'ils sont tous venus chez moi pour parler de l'Alchimiste, parler du sceau qu'il a créé pour drainer la magie corrompu des temples. Je me demande encore comment il a réussi à faire cela en seulement 35 lunes...

Puis les Darfaris ont commencé à s'entretuer, je ne saurais jamais vraiment ce qu'il s'est passé, j'étais resté avec ma collègue de magie pour lire un livre... Ce livre m'a offert une vérité épineuse... je ne sais plus quoi penser. Les Reptiliens... la Stygie. Vraiment... ? Cela me fait encore trembler rien que d'y penser... Mais au moins je ne pense plus à la mort de Naïm... à la mort de Morcant...

Seulement j’ai parlé trop tôt. Gladius, l’Hérault, le grand, le cumulus plein de fougue trépassa face à quoi ? Un Avatar de Yog... Un sacrifice géant à était fait … comment ont-ils pu laisser faire ça ? Ou bien… n’ont-ils pas vu ? Je ne saurais jamais ce qu’il s’est passé, Wynn reste ce qu’il est. Irritable et insolant. Ygväsdr est désormais coincé entre le rêve et la vie…

Et je ne pense pas que Thorgaros pourra me répondre maintenant qu'il est aussi seul que moi... La solitude nous regagne toujours. Je vais devoir rester près de lui et être son oreille et son soutien. S'il veut détruire ce que les frères d'Exils ont battis, je le soutiendrais. Je lui offrirais même mon toit.

Le Prophète est désormais à la forteresse, surveiller successivement par Xin et Yielka... Oh Mais j'ai failli oublier ! Calenzhar le frère de la tisseuse est revenu !! Je n'ai pas tous compris, mais il est revenu grâce à des cycles d'Ouroboros. C'est incroyable, j'étais sincèrement heureuse pour elle, elle qui semblait si seule, elle semblait se fané peu à peu...

Il est si grand et si...musclé que j'avoue cela m'a donné envie de le récupérer une nuit pour voir ce qu'il avait dans le ventre. Mais il m'a offert plus que cela, il m'a offert une recette miracle que je nomme L'Elixir d'Imsety. Il semblerait que ce soit mon moi d'un autre cycle qui l'a confectionné pour moi dans le passé, peut être que je devrais donner cette recette pour un moi futur, ailleurs et continuer le cycle ?... Je vais devoir demander à Yielka. Tiens, quand je regarde mes lignes je ne parle que d'elle c'est drôle à quel point elle hante mon esprit !

Il est vrai qu'on est devenu proche, elle m'a parlé de quelque chose qui était très important, trop important pour que je le marque ici... Je respecte ses choix et je réponds à son appel pour la remercier de sa confiance... je n'ai pas grand-chose à lui donner en retour. J'espère que seule ma présence lui suffira et mes connaissances... Je pense qu'elle en a énormément mais j'aimerais l'aider quand elle restera devant un mur.

Quoi dire d'autre maintenant... Turops le seigneur serpent et son frère Aldarik la braise... Ah oui... Ils sont si... captivant ces deux-là. Des jumeaux aussi attractifs qu'excitant. Quand nos regards se sont croisés j'ai senti mon corps qui se pliait à leurs muscles. Il n'a pas fallu longtemps pour qu'on se laisse submergé par un désir tous les trois. Je les ai invités chez moi après avoir récupéré la dernière gemme pour détruire et briser le sceau de l'Alchimiste... Mais j'en parlerais une autre fois.

Les nordiques, on peut dire qu'ils savent monter la température. Grâce à leurs « bon soin » je suis marqué de leur sauvagerie brute ainsi que leurs affections barbares. J'ai adoré.

Le frère Aldarik me fait penser à un Cerf, symbole des rythmes de croissance, de la renaissance et de la dignité royale. Associé à l'arbre de vie par sa ramure, il est un médiateur entre le ciel et la terre.

Turops, lui, me fait plus penser au Taureau Blanc sacré le symbole de puissance et de force créatrice, la justice, la force et l'ordre cosmique.

Moi ? Je me vois plus comme un serpent... Mais plus comme un renard ces derniers temps. Mais je préfère attendre avant de m'attribuer un nouveau surnom...

Maintenant un lien fort nous unis tous les trois, je sais que je pourrais compter sur eux à l'avenir mais... prudence... Le Chaman rôde.

En parlant de prudence, deux Hirkarniens sont apparus, Yildzek et un homme qui a perdu son nom et sa mémoire. Tous deux, bien étranges, l'une recherche un cristal d'amour qui augmente le plaisir donné pendant un acte sexuel... chose dont je n'ai strictement pas besoin ! Et l'autre... Et bien sa langue le perdra à force de surnommer tout le monde d'étranger. Il devrait plutôt demander des noms, ou se rapprocher au lieu de rester à l'écart et faire l'intéressant. Wynn et lui vont bien s'entendre....

Que reste-il à faire ? Il faut réveiller Ygväsdr, il faut détruire l’Alchimiste et surtout… rétablir le lien avec les dieux pour tout le monde, pour mon ascension…  pour les esprits. Je sens qu’ils s’agitent et deviennent vraiment nerveux, ils risquent d’y avoir du grabuge...
Admin
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Voir le profil de l'utilisateur http://apocryphe-de-skelos.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocryphe de Skelos :: Rp :: Chroniques des Exilés-