AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Apocryphe de Skelos
Nous vous informons que tous contenus, fan-fiction ou production artistiques posté sur notre forum est la stricte propriété intellectuelle de son créateur/rédacteur.
Aussi toute reproduction, partage ou utilisation de ces contenus sans autorisation directe de son créateur est proscrite !
Dans le cas où l'autorisation vous a été donnée, pensez à créditer l'auteur et à sourcer, merci d'avance.

Sur ce, bon jeu !



 


[ANIMATION] Cadavrave Exquis I

 :: HRP :: Discutions diverses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 13 Déc - 14:00
Animation : Cadavre exquis

Quid ?
Le "Cadavre exquis" est une expression qui au départ désigne un jeu de papier plié sur lequel plusieurs personnes font un dessin en ignorant ce que la personne précédante a produit. A la fin cela donne une œuvre collaborative parfois surréaliste. Et pour cause c'est le mouvement artistique du Surréalisme qui l'a fait naitre.
L'exemple, devenu classique, qui a donné son nom au " cadavre exquis " tient dans la première phrase obtenue par cette technique : " Le cadavre exquis boira le vin nouveau. " Il fut inventé en Inventé en 1925, rue du Château, chez Marcel Duhamel (éditeur, scénariste et acteur) mais a été pratiqué par de nombreux auteurs et artistes célèbres comme Ernst, Masson, Max Morise : A. Breton, J. Hérold, Tanguy, Brauner... à partir de 1927.



La règle du jeu :

Je vous propose une animation inspirée de cette pratique avec pourtant un peu plus de structure.

L'histoire se passe forcément dans l'univers de Conan, dans la Terre d'Exil. Le premier rédacteur part de l'amorce que je propose et enchaine sur une situation initiale. Il peut la développer entièrement ou en partie selon son inspiration. Le suivant, part du dernier contexte rédigé par le précédent et fait avancer le récit en conservant le personnage et en essayant de développer quelque chose de logique. Ainsi de suite jusqu'à obtenir une histoire cohérente.
- Il faut essayer de conserver un ou deux personnages principaux sans en changer à chaque fois.
- Il faut essayer de prêter attention au caractère des personnages tels qu'ils ont été décrits précédemment
- Me contacter pour recevoir sa liste de mots à placer. Les mettre en GRAS ITALIQUE dans son texte pour qu'on les repère. Indiquer la liste complète de ces mots en post scriptum en indiquant ceux qu'on a réussi à placer et ceux que l'on n'a pas réussi à placer. Bien sûr vous pouvez conjuguer les verbes et accorder les adjectifs et les noms !
- Il faut essayer de faire en sorte que le thème fil rouge soit présent dans votre passage, subtilement ou pas.
- Au moins se relire même si on est pas bon en orthographe. Ce n'est pas grave le but est de s'amuser et de faire de son mieux
- Pas de moqueries tout le monde a le droit de tenter l'aventure sans pression.
- Il faut poster son texte à la suite de ce post.



Le grand thème :

L'héritage


Amorce :

"Quand il était enfant, on lui avait toujours dit que les poupées, les larmes et les états d’âme étaient pour les filles. Cependant, sous ses dehors bourrus il devait bien admettre que la voir pleurer lui fendait le cœur comme on fend le bois à grands coups de hache. Quand elle ricanait, mesquine en parlant du malheur des autres elle attisait son désir. Quand elle hurlait de rage il haussait le ton, autoritaire alors ils se disputaient. Quand elle le griffait, le frappait il pouvait répondre par la brutalité et cela se terminait souvent dans des ébats torrides et désordonnés. Mais quand elle pleurait c'était comme un couteau dans son cœur. Il observa un moment ses mains caleuses et larges... Pattes d'ours se dit-il. Que pouvait bien faire ses mains modiques quand elle était abattue, résignée et mélancolique ? Il craignait presque que ce vide  colossal en elle ne l'avale tout entier.

Elle continuait que griffonner des signes étranges avec un bâton à demi brûlé en regardant le feu. Comme il ne répondit pas tout de suite elle pensa : " Il croit l'avoir eu, mais maintenant ils vont venir pour lui et je n'y pourrai rien. Son frère ne le laissera pas se battre, il l’abattront comme un animal... Je dois trouver un moyen." Alors qu'il relevait la tête pour la regarder il croisa ses yeux noirs pleins de rage, de rancœur et de fatalité en égale mesure. Même comme ça, elle avait toujours l'air de prier quelque puissance ténébreuse en silence. Il préféra éviter ce regard qui charriait comme sa peau l'odeur des anges de la mort et porta ses yeux sur la brume au dessus du lac.

Elle prit une grand inspiration et ajouta :
" - Si nous abandonnons maintenant nous aurons fait tout ça pour rien. Il ne la regarda pas pour autant et se contenta de demander :
- Qu'est-ce que tu sous-entends ?
- Tu es trop beau pour ce monde !" Clôtura t-elle péremptoire. Il ne savait que trop bien ce qu'elle entendait par là.

L'homme détacha son regard du lac et se tourna vers elle. [...] "

La liste de mots à placer était :
Disputer - couteau - modique -bâton - prier - anges- colossal - malheur (placés 8/ 8 )
Admin
avatar
Messages : 221
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 32
Localisation : Lot-et-Garone
Voir le profil de l'utilisateur https://agentjericho.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Déc - 15:54
Les larmes qui coulaient sur ses joues dessinaient des sillons dans la suie qui couvrait son visage. Sa longue chevelure rousse et ébouriffée encadrait son visage emprunt de colère ce qui lui donnait des airs de volcan en éruption.

Il se contenta d'acquiescer sans conviction puis il plongeât successivement deux écuelles dans la marmite qui trônait au milieu du feu et il tendit l'une d'elle à sa compagne. Malgré l'incendie, ils avaient trouvé quelques légumes et un peu d'ail dans une parcelle du potager épargné par les flammes.

"Je ne sais qui d'Erold ou de la Volva a lavé le cerveau de l'autre, mais à eux deux ils contrôlent le clan. Et maintenant que la preuve de leurs mensonges à brûlé avec l'auberge au cour de l’attaque, je ne vois pas comment les arrêter."

Brunehilde tourna la tête vers la fosse ou pourrissaient les corps de leurs ennemis. Elle dit dans un murmure "nous n'avons qu'à tous les tuer."

Soren suivît son regard, des lepidoptera-mortis volaient autour des cadavres dans un funeste balais. Ces étranges papillons offraient à nos exilés un spectacle à la fois envoûtant et morbide.

J'ai terrassé nos assaillants sans être blessé cette fois-ci, mais je n'en demeure pas moins mortel. Et quand bien même je viendrais à bout de tous les crétins qui suivent mon frère, alors victorieux je régnerais sur des cendres et les tombeaux quelles recouvriront.

Elle marmonna en réponses comme pour mettre un bémol à ses propos. "Seul la mort d'Erold m'importe".

Le guerrier porta à nouveau son regard vers l'horizon brumeux qui se cachait au-delà du lac.

"Nous poursuivrons notre route demain. Nous aurons alors tout le temps de discuter de la marche à suivre"...

Liste de mots :
ail- poursuivre- bémol - brumeux- pourrir- papillon- blesser -, lavage de cerveau
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 13/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocryphe de Skelos :: HRP :: Discutions diverses-